Psychogénéalogie

 

 

« Le choix nous  est donné de nous libérer de la répétition familiale pour reconquérir notre liberté et enfin naitre à notre propre histoire »

(Anne Ancelin Schutzenberger)

 

 

L’approche psycho généalogique part du constat selon lequel chaque individu est  le maillon d’une longue chaine générationnelle qui influe sur lui.  Si la transmission psychique est parfois consciente, elle reste le plus souvent à un niveau inconscient.

C.G Jung a ouvert la voie avec sa théorie de l’inconscient collectif…

F.Dolto quant à elle avait déjà mis en relief cette transmission transgénérationnelle du point de vue de la psychopathologie « il faut 3 générations pour faire un psychotique » disait-elle.

Cependant c’est Anne Ancelin qui a  véritablement développé les recherches  cliniques autour de la transmission transgénérationnelle et son apport est considérable.

C’est en travaillant avec des malades atteints d’un cancer en phase terminale qu’elle a notamment mis en évidence ce qu’elle nomme « le syndrome anniversaire ». Dans son livre « Aïe mes Aïeux » elle  donne d’ailleurs de nombreux exemples de trajectoires aux troublantes répétitions.

 

Le groupe familial est donc un ensemble complexe de liens symboliques dont le génosociogramme permet l’exploration en nous amenant à identifier des scénarios répétitifs, des loyautés familiales… et surtout à comprendre notre héritage psychique

Le génosociogramme est « une sorte d’arbre généalogique » (arbre généalogique affectif) qui permet de visualiser l’histoire d’une famille en un seul coup d’œil.

L’exploration de notre histoire familiale, à l’aide du génosociogramme permet d’éclairer des comportements, des croyances un mal être diffus…

Qu’on le veuille ou non nous sommes tous inscrits dans une histoire familiale avec ses us, ses secrets, ses mythes… Et ce qui n’a pas été résolu à un maillon de la chaine va se transmettre aux générations suivantes…

Il s’agit de reconnaitre les comportements qui nous appartiennent et ceux dont nous avons hérités … de distinguer ce qui, dans notre héritage nous  enrichi de ce qui nous entrave… Et surtout s’en libérer.

Le travail psychogénéalogique permet de connaitre et accepter son histoire familiale, de « clore les tâches inachevées », guérir les blessures du passé et nous permet d’aller vers ce que l’on désir réellement en toute conscience et en toute liberté.  

 

Pour conclure, je citerai Cathy Damiano, ma formatrice :

 

« Cet éclairage nous permet d’identifier et de transformer les scénarios répétitifs, les loyautés familiales.

Il s’agit d’une compréhension de notre héritage psychique, de nos choix de vie, pour éclairer notre trajectoire, guérir notre arbre et en faire une force et un chemin vers soi »

 

 

Coordonnées:

"Centre Médical des Playes"

455 Avenue de Bruxelles

83500 La Seyne sur mer

06 50 40 27 28

 

Parking Privé